choix pour camera clara, série avec Ines

 
 

Corps/Flou


S’affranchir de la netteté, pourtant but obsessionnel de la plupart des photographes à la chambre, est un choix sur lequel se porte un axe important de mon travail depuis maintenant plus de 10 ans. Travailler ce flou avec les possibilités de la chambre 4 x 5 (une Cambo Legend pour cette série, mais je travaille aussi avec une Sinar Norma 8 x 10) est une gageure de plus, surtout en tranfert polaroid (à partir du défunt film 59 dont il ne me reste que quelques boîtes dans mon frigo…). Je réalise moi-même ces transferts, avec leurs surprises et leurs accidents, sur du papier Arches Aquarelle satiné.

  En libérant le corps ou le visage du réalisme d’une représentation nette, je laisse au regard du spectateur une «marge de manœuvre» pour interpréter l’image, reconstruite par les lois de la physique… et du hasard . C’est cette intervention/reconstruction, née du dialogue entre corps et lumière, qui m’intéresse, seul le résultat compte. Un rideau blanc devant une grande fenêtre “sur-éclairée”, un flou de mise au point (il est seulement optique, et non "photoshopesque") un mouvement du corps, beaucoup de patience, et des fois ça marche...  Ces corps mangés de lumière sont ceux de danseuses avec lesquelles je travaille sur le mouvement - net celui-là - depuis des années. J'ai poursuivi ce travail sur la danse et le flou en video, plusieurs sont visibles sur mon site www.pierrecorratge.com.

Cette série a été réalisée avec Ines Serrano en 2011. Les 10 tirages présentés sont issus d'une série de 20.