Galerie Thérèse Roussel, 27 Mars - 14 Avril 2012

 

En parallèle à la grande rétrospective de la Chapelle Basse du Couvent des Minimes, la galerie Thérèse Roussel propose des tirages uniques de Pierre Corratgé. Un travail tout à fait différent qui permet de découvrir la "palette" du photographe où tout est question de tirages.

"En fin de compte, je joue au petit chimiste. Je tente des choses, j'essaye des produits, des révélateurs, des supports, des techniques. Je ne garde que ce qui me paraît intéressant".


Ainsi est née la magnifique série dont le résultat fait penser à la manière noire des graveurs. De splendides nus et des dunes de sables, quelques paysages totalement magnifiés.

Des transferts de Polaroid ayant pour sujet des choses toutes simples se rapprochent de l'aquarelle par la délicatesse des nuances. D'autres nus de facture plus classique révèlent l'oeil et le regard de l'artiste sur son modèle, cette mise à distance qui fait son style.

Pierre Corratgé est le photographe d'une émotion unique qu'il traque inlassablement dans le secret de son laboratoire.


Jean-Michel Collet.